BalnéAman Triathlon, le samedi 22 septembre 2018

Le grand défi des cols pyrénéens de Génos-Loudenvielle

Présentation

Pour en savoir plus sur la course.

Découvrir

Programme

Le programme en détail, heure par heure

Découvrir

Parcours

Plus de précisions sur le parcours

Découvrir

Dans l'actualité

La Vallée du Louron

C’est au cœur des Pyrénées, à la limite de la Haute-Garonne et des Hautes-Pyrénées que se trouve un écrin magnifiquement bien préservé. La Vallée du Louron et ses 15 villages typiques présentent chacun leur propre spécificité et permettent de s’imprégner de la culture pyrénéenne.
Au coeur de la vallée, le Lac de Génos- Loudenvielle reflète les montagnes qui l’entourent. Surplombées par des sommets imposants, deux stations de ski se font face : Peyragudes à cheval sur la Vallée du Larboust (Luchon) et la Vallée du Louron et Val Louron entre la Vallée du Louron et la Vallée d’Aure (Saint Lary).

L’été, la Vallée du Louron dévoile ses merveilles tout au long de balades, randonnées et autres activités à réaliser seul, en famille ou entre amis.
Après l’effort, le réconfort ! Les sportifs peuvent aller se ressourcer à Balnéa, véritable invitation à la détente en eau thermale. Sans oublier les restaurants qui permettent de découvrir la richesse gastronomique pyrénéenne.

La Tour de Génos

rte

Pendant les troubles des IXe et Xe siècles, la vallée du Louron a été saccagée, pillée par les bandes sarrasines. Les tours de guet furent bâties à cette époque pour repérer et résister aux attaques des Maures. Ces tours, toutes de formes carrées, pouvaient être incluses dans un château ou entourées d'une simple enceinte. La tour de Génos, construite sur un étranglement de la vallée, à côté des ardoisières, surveillait le Sud et prévenait les autres tours du danger. On raconte même qu'il existerait un passage souterrain reliant la tour de Génos à celle de Moulor.

rte

rte

Le château de Moulor fut construit au XIIème siècle. Le fief de la seigneurie comprenait une partie des territoires actuels des communes de Germ, Loudervielle, Armenteule et Aranvielle et quelques terres dans le Larboust, vallée voisine. Le donjon et la chapelle appartenaient aux seigneurs de Montlaur, vassaux des barons d’Espagne – Montespan. En 1540, Dominique de Montlaur rend hommage pour le château deux maisons et 4 granges (cf Indicateur du Patrimoine de la Vallée du Louron par Pierre-Yves Corbel, Aurel Bonjiu , Sylvie Decottignies, Olivier Renaudeau). Les derniers membres de la famille des seigneurs de Moulor ayant résidé au château se sont éteints en 1753 et 1754